Routes VTT

Des différentes routes lineales qu’on peut trouver au parc naturel du Montseny:




Entre Aiguafreda et El Brull 
Itinéraire par le secteur du massif de l’Arca, qui forme un appendice isolé et entouré de rochers escarpés. Le parcours traverse des pistes bien compactées au fil des pins et des chênes verts sauf entre Aiguafreda de Dalt (km 3, 41) et le Km 5,92. La descente du Brull vers la vallée du Pujol est glissante. Vous trouverez de l’eau le long du chemin et de belles vues en perspective de la Calma depuis les rochers du massif de l’Arca. Ne manquez pas de voir la grotte-crypte du Haut Aiguafreda et l’église paroissiale du Brull.

Fiche technique :
Distance: 23,52 km
Durée approximative : 1 h 45 min
Dénivelée cumulée : 530 m
Difficulté : moyenne

Entre Aiguafreda et La Calma 

Circuit d’une extraordinaire beauté qui traverse la Calma de bout en bout à travers de larges pistes bien compactées. Malgré la dénivellation, l’ascension au haut plateau de la Calma est aisée en l’absence de rudes et soudaines pentes. Les chênes verts dominent la forêt. En arrivant a Collformic, vous traverserez un petit bois de hêtres. Le secteur de la Calma, dont les traits caractéristiques sont un relief ouvert et ondulant, surprend le randonneur par son absence d’arbres et la présence de larges étendues de landes. Il est conseillé, cependant, de prendre de l’eau à la fontaine du Vinyes. La descente, de retour à Aiguafreda, présente certains tronçons difficiles et d’autres où l’on risque de s’égarer. Soyez prudent.

Fiche technique :
Distance : 38,14 km
Durée approximative : 3 h 30 min
Dénivelée cumulée : 1030 m
Difficulté : haute

Entre La Garriga et Corró d’Amunt
Randonnée facile sur du plat – des pentes douces et courtes traverse la région la plus sèche de l’environnement du Montseny. Paysages formés de plateaux, à éviter pendant les mois les plus chauds. Ici, ombrages et bois se font rares mais vous pourrez, tout du moins, profiter de larges vues en perspective sur les plaines cultivées, couvertes d’oliviers et de céréales, caractéristiques de cette zone du bas Montseny.
Munissez-vous d’eau car vous n’en trouverez qu’à la Garriga et à Samalús. C’est l’itinéraire idéal pour s’initier au vélo de montagne.

Fiche technique :
Distance : 16,66 km
Durée approximative : 1 h 30 min
Dénivelée cumulée : 255 m
Difficulté : facile

Entre Cànoves et Vallforners 

Les gorges de Vallforners comptent parmi les plus larges, profondes et sauvages du Montseny. Hormis la présence de quelques mas suspendus au soleil, à l’exception du mas du Vilar, il émane de cette ambiance un air de solitude particulier, accentué de nos jours par les eaux sombres et placides de l’étang. C’est au point le plus éloigné et profond de la vallée que se trouve la magnifique bâtisse de Vallforners, isolée au cœur d’un cirque montagneux quasi oppressif.

L’itinéraire avance, dans une première étape, sur les hauteurs du côté ensoleillé de la vallée pour visiter le hameau de Muntanya, can Cuc et surtout, le châtaigner Gros d’en Cuc,  l’un des records nationaux. À partir du mas de Vallforners, l’itinéraire retourne à Cànoves, en empruntant son versant ombragé, inhospitalier et monotone mais offre, en revanche, de bons points de vue sur l’étang et les montagnes avoisinantes. Cet itinéraire ne décrit donc pas la piste de la vallée, qui borde l’étang de Vallforners, bien que celle-ci offre un attrait incomparable. Cependant, nous laissons cette alternative –indiquée au moment opportun – à ceux qui veulent écourter leur chemin (piste sans risques de s’égarer) et qui ne veulent pas manquer de voir le spectacle de la masse d’eau la plus volumineuse du Montseny.

Fiche technique :
Distance : 21,95 km
Durée approximative : 2 h
Dénivelée cumulée : 685 m
Difficulté : maximum

Entre Sant Pere de Vilamajor et Sant Elies
La chapelle de Sant Elies est, de par son emplacement sur le haut d’une colline, l’une des étapes les plus attrayantes de ce secteur du Montseny. L’ascension est ardue mais la vue panoramique récompense un effort bien mérité. Le retour à Sant Pere se fera par le flanc ombragé du massif de Palestrins, ce qui vous permettra de connaître la longue et profonde vallée du Cortès dans sa totalité.

Fiche technique :
Distance : 24,73 km
Durée approximative : 2 h 30 min
Dénivelée cumulée : 900 m
Difficulté : haute

Entre Sant Esteve et El Samon
L’itinéraire avance par les hauteurs du versant occidental de la vallée de la Tordera, à l’ombre de la colline du Samon. Ce parcours, qui poursuit diverses étapes, s’enfile à travers tout un ensemble de ravissants sites tels que Santa Susana, le Samon, la Cova ou Sant Elies. Une randonnée diversifiée qui vous offrira de belles vues en perspective sur la vallée de la Tordera et le massif de la colline de l’Home. Malgré la dénivelée considérable à franchir, le bon tracé de la piste permet une ascension aisée.

Fiche technique :
Distance : 29,72 km
Durée approximative : 2 h 45 min
Dénivelée cumulée : 935 m
Difficulté : maximale

Entre Montseny et La Calma
L’itinéraire avance sur des pistes principales et pour la plupart bien compactées. Les 12 km de montée soutenue sur la large piste ensoleillée du Molar sont caractéristiques de ce circuit dont le souvenir reste « impérissable ». Se munir d’une quantité suffisante d’eau.

En arrivant à la Calma, la randonnée fait un double changement. D’un côté, un doux relief vous permettra d’avancer facilement et sans efforts. De l’autre, nous laissons derrière nous les bois épais de hêtres pour pénétrer dans un nouveau paysage ouvert sur de larges prés et des landes parsemées de bruyères, de genêts et de fougères.
La Calma est un plateau sinueux tout en longueur, d’une largeur moyenne de 3 km et d’une longueur d’environ 7 km. Prés et landes tapissent un relief légèrement ondulé, lequel compose un paysage captivant. Des horizons à perte de vue depuis un quelconque point surplombant l’endroit. C’est ici même que se trouve l’ancien Café des Carlistes, édifié à l’angle d’une prairie verdoyante d’une beauté incomparable. Il constitue un point de vue naturel où l’on surplombe le Matagalls, les Agudes et la colline de l’Home. Le berger fait toujours usage de l’une des dépendances de la maison.

Fiche technique :

Distance : 35,11 km
Durée approximative : 3 h 15 min
Dénivelée cumulée : 1045 m
Difficulté : haute


Ecogranja Salgot

Ctra. d’Aiguafreda de Dalt, s/n. 08591 Aiguafreda
Tel. 938 515 158
visites@salgot.com
www.ecosalgot.com


Horaires
Samedi. Consulter le calendrier sur notre site web. Visites sur rendez-vous tous les jours ( minimum 10 personnes).
Capacité
25/30 personnes.



Options et/ou activités :

au départ de l’Ecogranja, vous pourrez faire à pied l’itinéraire qui passe près de la ferme, longe la riera du Martinet pour finir par la visite de l’Église d’ Aiguafreda de Dalt, le tout en 10 ou 15 minutes.

Activité :

Visite de l’Ecogranja (Écoferme) : vidéo, visite de la ferme pour observer les différentes étapes de la vie du porc. Apéritif : produits Ecosalgot.

Présentation de l’activité :

L’ Ecogranja de Recherche Salgot est la dernière initiative d’Embotits Salgot (Charcuteries Salgot), nous montrons à travers cette démarche notre engagement envers l’environnement, la société et le bien-être des animaux.

La visite de l’ecogranja commence par la projection d’un vidéo d’introduction d’une durée de 5 minutes, suivie ensuite de la visite aux différents hangars qui correspondent aux femelles en période de gestation, à la mise-bas et l’allaitement, au sevrage et à l’engraissement, en plein cœur de la forêt avec des vues sur les parois escarpées de Bertí et sur la Plana de Vic.

La visite s’achève autour d’un apéritif composé de produits ecosalgot et d’un verre de vin.

La visite dure une heure et quart.


Les Dòlmens De Serra de l’Arca

Aiguafreda

+ info: T.+34 938 44 2 253


Comment y arriver? C-17 parmi Barcelona et Puigcerdà, prendre la sortie d’Aiguafreda.  La route commence au centre d’information.
Durée  1h 30
Difficulté:  baisse
Marques: jaune



Les dolmens du Montseny qui ont été trouvé essentiellement à la Serra de l’Arca, entre Aiguafreda et El Brull, datent de la fin du Néolithique, aux environs du second millénaire avant Jésus-Christ. Il s’agit de sépulcres mégalithiques à l’intérieur desquels les cadavres, entourés de leurs armes et de quelques présents, étaient inhumés. Le mot dolmen vient de l’expression bretonne tol men, qui signifie «table en pierre».